Test Vampyr

Accueil / Vampyr

05/2019

Gameplay

Le jeu vous met très rapidement face à une décision qui affectera la totalité de votre expérience de jeu.

Accepter votre condition de vampire et boire du sang pour augmenter les capacités de votre personnage. Cette décision transformera progressivement la ville en zone de guerre mais votre personnage sera en mesure d’y faire face.

Ou, au contraire, tenter de conserver la moralité de votre personnage malgré sa toute nouvelle condition. Ce second choix ne se fera pas sans conséquence et rendra les phases de combats nettement plus compliqués. Votre niveau en fin de jeu pourra donc passer du simple au double en fonction de la façon dont vous déciderez de jouer.

Concernant le gameplay en lui-même, Jonathan possède une jauge de sang vous permettant d’utiliser toutes vos capacités de vampire. Deux façons de la remplir s’offrent à vous. La morsure, qui, si vous décidez de l’améliorer pourra non seulement vous redonner une grande quantité de ce précieux sang, mais également faire de sérieux dégât a votre adversaire. La seconde possibilité se présentera quant à elle rapidement dans le jeu.

En effet, certaines dagues vous permettront de prélever une certaine quantité de sang à chaque coup. Si vous optez pour la morsure, vous devrez choisir vos armes en conséquences. En effet vos adversaires ne se laisseront bien évidemment pas mordre gratuitement.

Chaque ennemi possèdera donc une jauge de résistance à cette morsure, certains pieux que vous pourrez utiliser en main gauche sont donc destinés uniquement à briser cette jauge. Vous pourrez donc compléter votre panoplie de vampire avec diverses armes en main droite. Sabre, hache, gourdin et bien d’autres. Les armes à deux mains, quant à elles, vous permettront de faire de sérieux dégât brut tout en brisant cette fameuse jauge spécifique aux morsures. À noter que toutes ces armes sont, bien évidemment, améliorables au fil du jeu.

Concernant les capacités de votre personnage.La première capacité que le jeu vous « force » à acquérir est l’autophagie, le jeu ne vous impose pas ce choix par hasard. Grâce à cette capacité, vous pourrez vous soigner tant que vous aurez suffisamment de sang à votre disposition. Sans aucun doute la capacité la plus importante du jeu.

Trois capacités offensives et trois ultimes vous seront également proposées. Chacune d’entre elles font un type de dégât propre : brut, sang ou ombre.
Tous les ennemis du jeu craignant un de ces éléments, il vous faudra choisir vos compétences de façon à faire face à tous les types d’ennemis. Néanmoins, malgré le nombre limité de capacités, certaines se révèlent nettement supérieures aux autres.

Et si les ultimes possèdent toutes de bonnes idées et sont esthétiquement réussies, leurs temps de rechargement ainsi que le coût pour les rendre réellement efficace ne s’avère pas forcément profitable, même si vous choisissez de décimer Londres pour devenir plus puissant.
Les capacités tactiques et défensives sont quant à elles, anecdotiques.
Le principal reproche que l’on pourra donc adresser à Vampyr au niveau de son gameplay sera donc un manque d’équilibre et de possibilités.

Malgré ces quelques défauts, les phases de combat restent agréables et dynamiques. Un atout indéniable pour un jeu de ce genre.

4 /5

Esthétique

Aucune prouesse technique pour Vampyr. Mais une version de Londres de nuit qui parvient à transmettre l’atmosphère souhaité par les développeurs et à nous immerger dans cet univers. Ajouter à cela divers boss au design efficace. Suffisant pour laisser une empreinte dans la mémoire des joueurs.

 

3 /5

Fun

Tout dépendra de la façon dont vous appréhendez le jeu. Si vous avez decidé que tuer est une part de la vie d’un vampire, le jeu s’avérera simple tout en restant amusant à jouer. Néanmoins, ne soyez pas surpris si la durée de vie s’avère plus courte que prévue.

Seul le boss final aura un niveau suffisant pour vous poser d’éventuels problèmes car son niveau s’adapte de façon à être supérieur au vôtre.

A contrario, si vous décidez de jouer votre vampire de façon pacifique, votre progression sera nettement plus difficile. Le simple fait de vous déplacer d’un point a un autre pourra s’avérer compliqué.

Libre à vous de choisir ce que vous préférez. Le jeu a donc de quoi divertir tous les types de joueurs.

3 /5

Ambiance

Définitivement l’un des points forts du jeu. Le choix de l’époque est extrêmement intéressant.

Londres vit la fin d’une guerre terrible pour se retrouver confronter à une épidémie encore plus mortelle. Le chaos s’empare de la ville et votre personnage se révèle le seul à être en mesure de comprendre le problème dans sa globalité, de par sa profession et son nouvel état.

Votre personnage vous permet un point de vue très particulier sur cet univers. Voir les humains ayant subi les afflictions de la guerre, confronter à une épidémie qu’ils ne comprennent pas tout en étant soumis à la menace des vampires. La situation se révèle extrêmement pesante et oppressante.

Les musiques, quant à elles, vous guident à la perfection dans cet univers sombre et mélancolique.

4 /5

Conclusion

La narration de Vampyr durant la quête principale est aussi bonne qu’attendue, nous laissant face à de nombreux choix, plus difficile les uns que les autres. Les conversations avec les divers pnj se révèlent, malheureusement très souvent ennuyeuses, desservies par leur aspect répétitif. La redondance, l’impression d’avoir la même conversation encore et encore devient omniprésente.

Les qualités du titre en font néanmoins un must have pour tout passionné de vampire.

14 /20


Copyright © 2014 Timber HTML Template. All Rights Reserved.