Test Sekiro

Accueil / Sekiro

08/2019

Gameplay

From Software a connu un succès retentissant ces dernières années en développant des jeux alliant un univers sombre, glauque, parfois malsain ainsi qu’une difficulté bien supérieure à ce qui est habituellement proposé.

Sekiro, bien que different de ses deux prédécesseurs ( Souls, Bloodborne) reste néanmoins fidèle à l’essence de ses ainés.

Ce nouveau titre est unique. N’espérez pas trouver vos marques en quelques minutes.

Le gameplay des Souls était centre sur l’aspect défensif. Vous poussant à jouer prudemment, au bouclier de préférence afin d’apprendre le patern des ennemis. Bloodborne, a contrario, possédait un style de jeu agressif. Notamment grace à son esquive dynamique, ainsi que la possibilité de récupérer une partie de votre santé en attaquant après avoir été touché.

Quelle expérience vous propose donc Sekiro ?

Nous contrôlons Loup. Un Shinobi se battant à l’aide d’un katana et d’un bras prothétique.

Pas de gestion d’endurance. Attaquer, esquiver, vous déplacez, votre liberté de mouvement est totale.

Ce que vous devrez gérer ici, c’est la posture. L’élément prépondérant de ce système réside dans la deviation. Appuyer sur la touche de garde au bon moment déviera l’attaque et remplira la jauge de posture de votre adversaire.

Lorsque celle ci est pleine, l’accès a une exécution sera disponible.

Si les adversaires « normaux » meurent plutôt facilement, certain boss ou mini boss nécessiteront deux ou trois exécutions pour en être définitivement débarrassés. Ceci rend la plupart des combats long, stressant et d’autant plus épique.

À noter, acheter et maitriser le contre mikiri rendra le jeu beaucoup plus agréable. Ce mouvement impactant la posture adverse de façon drastique. Sekiro vous pousse tout simplement a enchaîner attaque, contre et déviation contre la plupart des adversaires pour en venir a bout.

Le jeu propose également plusieurs arbres de compétences :

Les arts Shinobi : Très utile pour les joueurs essayant d’éviter la confrontation directe. Cet arbre vous aidera a jouer sournoisement tout en tuant vos adversaires rapidement. Néanmoins, se concentrer uniquement sur ces capacités pourrait être préjudiciable. En effet, les boss n’offre que peu de possibilités de jouer de cette manière.

Les arts d’Ashina : L’exact oppose du précèdent. Celui ci vous permettra d’améliorer vos capacités de combat ce qui vous permettra de vous frayer un chemin par la force.

Les arts prothétiques : Si vous appréciez les outils ninja ( une belle panoplie est disponible une fois tout déverrouillé ), les capacités de cet arbre vous permettrons de les rendre encore plus efficace.

Les arts du temple : Style de combat des moines du temple Senpou, utilisant principalement les paumes et les coudes. Ce style, bien qu’intéressant, se révèle beaucoup moins utile que les autres.

Arts Mushin : Trois techniques spéciales extrêmement puissantes dérivés des capacités principales de chacun des autres styles.

Les points de compétences s’acquièrent en tuant ennemis et boss. Contrairement aux Souls ou Bloodborne, mourir provoquera la perte immédiate d’une partie de l’expérience acquise. Cependant, une fois la barre remplie, celle ci ne peut plus vous être enleve. A vous, donc, de gérer cela de manière intelligente. Choisir d’affronter un boss lorsque votre barre d’expérience est presque pleine ne sera donc pas toujours la meilleure option.

Les outils ninja de votre prothèse, quand a eux, sont nombreux et procurent de nombreuses possibilités pour varier le gameplay. Pour la quasi totalité des mobs et boss que vous rencontrerez, un outil s’avèrera efficace. A vous de les tester en fonction des situations que vous rencontrerez pour trouver votre bonheur.

Le gameplay de Sekiro a été incroyablement bien pense.

Les niveaux sont abordables de multiples manières. Les joueurs ayant soif de combat pourront enchainer les duels. A leur risque et péril…

Ceux recherchant l’infiltration trouveront quasiment toujours un chemin pour tuer leurs ennemis comme de vrais shinobi. Mais ils devront toutefois être préparé a devoir se battre car le jeu ne se limite pas qu’a ça.

La meilleure alternative est probablement d’alterner les deux options en fonction des situations auxquelles vous ferez face.

Chaque boss offre une nouvelle experience. Chacun d’entre eux possédant son propre style de combat et une façon d’être combattu qui lui est propre.

 

5 /5

Esthétique

Le jeu nous présente un japon médiéval durant l’ere sengoku.

De magnifiques paysages baignés dans le soleil couchant. Montagne enneigée, vallée, ville et village, château et champs.

Les environnements sont splendides, la première partie du jeu nous pousse a la contemplation, notamment grâce aux jeux de lumière a divers endroits.

From Software a toujours réussi a captivé ses joueurs grâce a une direction artistique de haut niveau. Sekiro fait perdurer la tradition.

4 /5

Fun

Quel type de joueur êtes vous ?

Si vous lancez vos jeux en mode facile ou normal pour les faire en ligne droite, passez votre chemin. L’amusement ne sera pas au rendez-vous.

Si vous recherchez une vraie expérience de jeu ainsi qu’un challenge, Sekiro est fait pour vous.

L’apprentissage des mécaniques, environnements et boss s’est révélé pour moi, passionnant. La difficulté étant bien présente, chaque victoire n’en est que plus plaisante.

5 /5

Ambiance

Sekiro dépeint un Japon d’une grande beauté au début du jeu.

Les diverses créatures fantastiques, personnages rencontrés et les batailles nous rappellent néanmoins que la désolation arrive a grands pas.

Les décors somptueux se transforment, brulant et subissant les effets des terribles batailles s’y déroulant.

L’ambiance générale change donc beaucoup au fil du jeu, pour devenir beaucoup plus sombre. Les diverses fins sont quand a elles, tres différentes les unes des autres. Tout les joueurs devraient donc être satisfait par au moins une d’entre elles.

 

 

 

4 /5

Conclusion

Un nouveau chef d’oeuvre de From Software.

Le seul défaut du titre : la camera qui se déverrouille et se perd régulièrement quand la zone est trop étroite.

Le gameplay est complet, demandant une certaine polyvalence aux joueurs.

Le scenario, pour une fois, ne semble pas être un simple prétexte a l’aventure.

La difficulté est présente comme prévu.

Un cocktail qui fonctionne parfaitement.

18 /20


Copyright © 2014 Timber HTML Template. All Rights Reserved.