Test Nine parchments

Accueil / Nine parchments

09/2019

Gameplay

Hé ?! Tu connais Nine parchments ?
Non ?
Mais siiii !!! Nine parchments c’est ce jeu où on joue des mages avec pleins de sorts !

Euuuuh ?
Non… ce n’est pas « Magicka » …
Oui…
Je suis sur…


Vous débuterez le jeu en mode aventure (c’est recommandé ! Par qui ? Par moi-même !) et il vous faudra choisir une difficulté entre facile, normal, difficile ou encore extrême (la difficulté extrême n’est pas pour les mauviettes car la mort entraine une fin permanente de votre aventure).

S’en suivra ensuite un choix de personnage entre :

Cornelius Crownsteed : Un jeune mage polyvalent à vocation offensive
Gislan Alcyon : Une jeune mage qui a deux sorts offensifs, mais qui a surtout un sort de soin dès le début

Par la suite vous pourrez débloquer encore d’autres personnages en remplissant une série de défis « in game » :

Marvek : Axé sur les sorts de feu
Carabel : Axé sur les sorts de glace
Rodolfus : Un chat axé sur les sorts de magie noir
Le hibou : Axé sur les sorts de foudre
Nim : Axé sur le soutient
Amadeus : Qui a de base un sort spécial (une grosse… boite…)
Selius : Qui a, au même titre qu’Amadeus, un sort spécial (un gros rayon)

Chaque personnage a quatre variantes et à chaque fois que vous débloquerez une variante, vous débloquerez un arbre pour le personnage dont vous venez de débloquer la variante.

Il y a trois arbres par personnage et il sera possible de les remplir comme bon vous semble.
Chaque arbre a cinq pallier. Pour passer du premier pallier au deuxième, il vous faudra placer cinq points de compétence et ainsi de suite jusqu’au dernier pallier (comme Borderland !).
Les différents personnages et différentes variantes auront toujours les mêmes arbres. Si vous gagnez des niveaux avec un personnage, toutes les variantes gagnent aussi les niveaux et il en sera de même pour les compétences que vous assignerez dans vos arbres.

La seule vraie différence des variantes est d’avoir d’autres sortilèges de base, car dans Nine parchments, vous commencerez le jeu avec trois sorts prédéfinis par personnage et par variante.
Pour obtenir la dernière variante de chaque personnage (la version dorée), il vous faudra faire des défis en difficulté extrême.

Bref !

Après avoir choisi l’un des deux loustiques de base, on vous proposera de choisir un joli chapeau (il n’a qu’une valeur esthétique et il y en a 35 à débloquer) et un bâton magique (Tous les bâtons ont des effets pour vous aider au combat et il y en a 29 à débloquer).

Il est temps pour vous de vous lancez dans l’aventure où on vous enverra faire un petit tour dans l’académie (c’est le tuto !). Différents points d’intérêts seront sur votre trajet. Ces points vous permettront d’avoir de légères explications sur les rudiments du jeu.

Si Nine parchments a des airs de « Magicka » il ne sera pas pour autant question de faire des manips sur votre manette pour lancer vos sorts. Vos sorts seront déjà créés et il ne vous restera plus qu’à les envoyer :

– Inclinez le « Stick droit » dans une direction en appuyant sur la touche « R2 » pour lancer vos sorts. Il y a cinq types de sort (feu, glace, foudre, magie noir et magie de soin. Si vous jouez à plusieurs, pensez à associer vos rayons magiques, pour faire des attaques dévastatrices).
– Appuyez sur la touche « L1 » ou « R1 » pour faire défiler vos sortilèges
– Appuyez sur la touche « carré » pour vous téléportez (vous aurez deux charges et leurs temps de recharge seront de dix secondes par charges)
– Appuyer sur la touche « Croix » pour sauter (c’est très pratique pour esquiver les charges au sol ou encore des ondes de choc)
– Appuyez sur la touche « Triangle » pour ouvrir le menu de votre personnage (assigner un point de compétence, changer de chapeau ou encore changer de bâton)
– Les touches de gauche à droite de votre « pad » vous permettront d’organiser vos sorts (c’est la clé de la survie)
– Appuyez sur la touche « L2 » pour frapper au corps à corps (les dégâts des coups de corps à corps seront plus puissant si l’ennemi est gelé)

A la fin du tuto s’en suivra un dialogue avec le haut mage de l’académie, puis une explosion viendra couper son laïus inintéressant.

– Oh mon Dieu ! tous les parchemins se sont fait la malle !

Votre but sera d’en récupérer six autres pour arriver à neuf (le chiffre !)

Ça y est ! Vous y êtes !

Il est temps pour vous d’arpenter le monde en quête de gloire, mais surtout en quête de parchemins.

Il y a en tout 33 missions rythmées par divers bosses. Une fois une série de missions terminées, vous affronterez alors un boss et chaque boss vaincu vous rapportera un parchemin.

Si vous jouez en solo, on vous proposera de choisir parmi trois sortilèges. Si vous jouez à plusieurs, une quatrième option vous sera proposée. Une nouvelle icône se dévoilera, ce qui vous permettra de tenter votre chance pour avoir un sort non désiré par vos alliés.
A chaque fin de mission, une fiche louant vos exploits vous sera exposée (alors ? t’es nul ?).

Chaque mission se fera d’un point « A » à un point « B » de façon linéaire (au moins on ne se perd pas !).

Tuez tous ce qui bouge sur votre passage en évitant bien évidement de tuer vos amis (friendly fire !) et de tomber dans les nombreux trous disposés sur la map.

Si un de vos précieux ami décède brutalement sans raison, il sera possible de le réanimer. Un cercle au sol indiquera sa position et entrer dedans vous permettra de remplir une jauge graduellement. Une fois remplie, il sera de retour avec le sourire et prêt à se venger.

A chaque fois que votre groupe entier passera sa canne à gauche, un des alliés sera réanimé par la voie du saint esprit. Il aura pour mission, soit de détruire la vague d’ennemis, soit d’essayer de vous réanimez (sauf en extrême ou on recommence tout à zéro !)

Tous les ennemis sont associés à un élément et il faudra trouver le bon élément pour leurs faire un maximum de dégât. Utiliser des sorts du même élément que l’ennemi ne lui fera absolument aucun dégât et il sera judicieux de choisir une certaine diversité quand vous obtiendrez des parchemins.

Chaque type de magie est associé à un élément opposé auquel il est vulnérable :
– Feu/glace
– Magie de soin/magie noir
– Foudre/vapeur (qui est un élément spécial)

A chaque fin de phase de combat, tous vos rechargements (téléportation incluse) et points de vie seront rerempli (comme par magie !)

– Ah bon ?! mais c’est facile alors !
– Tu sais quoi ? t’ira dire ça à ta mère quand tu joueras en extrême !

Chaque mission (bosses et tuto exclus) vous proposera de trouver trois coffres (ça débloquera des chapeaux ou un peu d’exp) et cinq plumes (elles vous permettront de débloquer de nouveaux petits bâtonnets). Il y a en tout, 121 plumes à trouver.

Les personnages pourront monter jusqu’au niveau 40 et jusqu’au niveau 60 si vous avez débloqué sa version dorée. Pour débloquer les variantes dorées, on vous demandera de remplir une série de défis en difficulté extrême.

Une fois le mode aventure terminé, si vous n’êtes pas satisfait de ce que vous avez fait avec vos arbres, vous pourrez redémarrer une partie en mode aventure. En repassant à l’académie, dès la première chambre, vous pourrez voir en son centre une très grosse sphère violette. Cette sphère vous permettra de réinitialiser vos compétences.

Si vous pensez en avoir fini avec Nine parchments, vous vous trompez. Il vous restera encore le mode arène, ou regarder dans l’onglet « archives » les défis non rempli et repartir à l’aventure !

4 /5

Esthétique

Nine parchments fut une très belle surprise à ce niveau-là. Le jeu est beau, sans bavure et avec des animations légère mais correctes. Les décors sont bien détaillés et les choix des couleurs sont bluffant.

On notera que comme beaucoup de jeu du genre, c’est un joyeux bordel quand on joue à quatre et que l’arène même en solo est elle aussi très bordélique.

4 /5

Fun

Même si le jeu reste agréable en solo, il prend tout son sens en multi-joueurs.

Il vous faudra entre cinq et dix heures (selon la difficulté) pour arriver au bout du mode aventure. Malheureusement le mode arène ne vous rajoutera que peu de temps de jeu et son coté bordélique vous fera peut-être fuir.

4 /5

Ambiance

Une ambiance bonne enfant, sans prise de tête avec une musique agréable qui vous plongera dedans sans pour autant vous extasier.

3 /5

Conclusion

Nine parchments, sous ses airs de « Magicka », est peut être moins technique mais reste tout de même une très belle surprise.

Entre ses jolies décors et son gameplay simple mais efficace, il serait bien dommage de passer à côté.

Même si le jeu ne brille pas par son scénario ou par son temps de jeu, si vous êtes le genre de joueur à avoir régulièrement des amis chez vous et que tout comme vous, ils aiment tout débloquer dans les jeux qu’ils entreprennent, alors ce jeu est fait pour vous.

Petits remerciements :
Slipdebain : Pour avoir tout comme moi spammé des sorts de zone dans les packs de mob
Abs : Pour avoir principalement choisi des sorts à courte distance et avoir régulièrement gouter à nos sorts de zone

15 /20


Copyright © 2014 Timber HTML Template. All Rights Reserved.