Test Next Up Hero

Accueil / Next Up Hero

05/2019

Gameplay

He ! Tu connais Suikoden ?
Non ?

Mais siii ! Suikoden, c’est le meilleur JRPG qu’on peut acheter sur PS3, et surtout, ça t’évitera de jouer à Next Up Hero !


Après un tuto chiant où on vous fera tester successivement quatre personnages différents, vous pourrez enfin démarrer votre aventure (laquelle ???).
Vous allez tout d’abord choisir un personnage que vous allez devoir payer avec des prestiges (monnaie in game que l’on vous aura un peu donné dans le tuto).
Il y a onze personnages/classes jouables. Chaque personnage à une attaque de base avec la touche « RT », une attaque spécial avec la touche « LT » qui utilise une jauge bleu en combat (la jauge remonte toute seule petit à petit ou en ramassant des cristaux que les ennemis vous lâcheront une fois morts), et une compétence d’évasion en appuyant sur votre « Stick gauche » (mais pour débloquer cette compétence, il faudra payer un petit supplément de prestiges).

Toutes les classes ont leurs propres défauts et leurs propres qualités. Dans la plupart des cas, on vous proposera un personnage à distance avec peu de santé max ou un personnage au corps à corps avec une santé max correcte, voir élevée.
Tous les personnages ont une fiche de caractéristique simpliste où vous pourrez voir leur quantité de PV, leur dégât, leur vitesse et leur défense.

Il y a deux types de leveling. Vous gagnerez des niveaux pour le personnage que vous incarnerez et pour votre profil.

Quand vous gagnerez des niveaux pour votre personnage, ça lui débloquera des slots :
– Niveau 1 : Vous aurez d’office le premier slot de capacité de débloqué.
– Niveau 3 : Vous débloquerez un slot d’objet d’attaque
– Niveau 5 : Vous débloquerez un slot d’objet de défense
– Niveau 7 : Vous débloquerez un slot d’accessoire
– Niveau 10 : Vous débloquerez un deuxième slot de capacité

Il arrivera parfois, que les ennemis laissent un token à leurs effigies. Ces tokens, une fois que vous en avais obtenu un nombre prédéfini, vous permettront d’équiper une capacité en rapport avec les ennemis vaincus.

Quand vous gagnerez des niveaux de profil, systématiquement à chaque niveau, en plus de divers léger bonus, vous débloquerez une conversation entre deux PNJ qui étoffera le scénario. Cette purge, se fera à tous les niveaux obtenus, jusqu’au niveau quatorze. Mais vous avez de la chance, si les conversations ne vous intéresses pas, vous pourrez toujours les passer.

Le jeu est scindé en trois menus :
Le menu de sélection de personnage : C’est à cet endroit que vous pourrez voir les attributs de vos personnages et ainsi les équiper de divers bonus préalablement cités.
Le menu du profil : Vous pourrez y accéder en appuyant sur la touche « Start » dans le menu de sélection de votre personnage. Ce menu vous permettra de voir votre niveau de profil, ce que vous avez débloqué au niveau d’avant, ce que vous débloquerez au niveau d’après, votre pourcentage de progression de conversation entre les deux PNJ et aussi vos statistiques complètes (ennemis éliminés, prestiges collectés, échos collectés, sessions complétés, niveaux complétés et défis complétés).
Dans ce menu vous pourrez choisir un défi. Sélectionner vos critères de défi, venez en a bout et gagnez divers bonus.
Le menu aventure : Il vous permettra de choisir une aventure selon vos envies (facile, normal, puis par la suite difficile et démentielle, ou encore d’autres comme « en vedette », « champion trial » ou faiseur de donjons).
Dans ce menu vous allez pouvoir rejoindre le donjon d’un ami en appuyant sur « RT » ou créer votre propre aventure en appuyant sur « X ».
Une fois que vous avez appuyé sur « X », on vous demandera de choisir un nom a votre aventure (utile, si vous voulez qu’un ami vous rejoigne), la longueur (plus c’est long, plus c’est pas bon), la difficulté et la région parmi la lave, le désert, la tundra et la foret ( WAOU ! quelle diversité incroyable !).

Que vous jouiez en solo ou en coop (si vous ne passez pas au travers du décore par différents bugs et glitchs), votre but sera le même. Défoncer du mob à répétition, avancer d’étages en étages dans le donjon, puis affronter un boss final.

Une fois le boss couché, vous ferez face à deux choix : Soit l’éliminer et récupérer son loot, soit le repoussé plus loin dans le donjon, le reaffronter et avoir un peu plus de loot (trop pauvre pour que ça soit intéressant).

Jouer en coop peut avoir un inconvénient majeur. A chaque fois que vous entrerez dans le donjon de l’un de vos amis, vous serez titré comme « suivant ». De ce fait, vous pourrez mourir comme bon vous semble et revenir dans le donjon tout aussi simplement. En revanche, si votre ami décède brutalement. La partie s’arrêtera et votre ami deviendra à son tour, le « suivant ». Ce sera à vous maintenant, de faire tout votre possible pour survivre.

Le problème est, que chaque personne a sa propre progression dans le donjon.

Exemple : Si votre ami décède au 4 ème étage, vous deviendrez l’hôte et vous recommencerez le donjon du premier étage. Si à votre tour vous mourrez au 2 ème étage, votre ami repassera hôte et vous reprendrez sa progression au 4ème étage. En somme vous allez vous payer deux fois le donjon (c’est méga intelligent et bien pensé !). De plus, une fois au boss final, si votre progression dans le donjon vous le permet, vous allez à tour de rôle affronter le boss et non pas à deux cote à cote comme dans tout le reste du donjon (Mais ? c’est complétement con !)

La barre de vie du boss restera là ou vous l’avez laissé à chacune de vos morts.

Seul celui qui tue le boss gagnera le coffre de fin et son contenu en équipement (judicieux !).

Le deuxième joueur aura quand même un lot de consolation à retrouver dans votre boite de réception dans le menu aventure.

Le seul avantage réel de jouer à deux joueurs (en dehors du fait que démober soit évidement plus rapide), est que votre « suivant » pourra, une fois dans le donjon, avant de démarrer un nouvel étage, vous soignez légèrement, car dans Next up héro, il n’y a aucun autre moyen de se soigner.

Si vous jouez en solo, Dans les donjons, il sera fréquent de voir des cadavres sur le sol.

Ces cadavres sont appelé échos. Les réanimer fera en sorte qu’ils vous aident au combat.

Les échos ont un deuxième effet. Appuyer sur « A » quand vous en avez un certain nombre, activera le pouvoir de différents « anciens », préalablement sélectionnés dans le menu de personnages.

Chaque ancien aura sa propre utilisation et vous confèrera un bonus pendant un temps limité.

3 /5

Esthétique

Finalement pas très loin esthétiquement d’un jeu comme « Dofus » sans pour autant l’égaler. Peu de décors, peu d’animations et surtout trop de bugs et de glitchs.

Next up hero reste tout de même agréable visuellement si on aime la 2D, sans pour autant sauter au plafond.

3 /5

Fun

Au bout de quelques heures à faire des combats en boucle sans grand intérêt, si votre cerveau ne s’est subitement pas atrophié, vous vous enfoncerez la tête dans un mur ou vous sauterez la tête la première par la fenêtre la plus proche.

Aucune classe n’est vraiment fun à jouer dû à leur répétitivité excessive et au nombre de mobs que vous allez coucher en très peu de temps.

Le gameplay est pourtant nerveux, mais paradoxalement d’un ennui mortel.

La coop ne vous aidera pas non plus à vous amusez, en partie par rapport à ce que j’ai cité dans le gameplay.

1 /5

Ambiance

Bordel ! Je ne supporte plus ces fonds sonores à deux balles. Même un gosse de cinq ans finirai par éclater votre console à coup de marteau au bout de 10 minutes !

Le coté 2D à la « Dofus » a son petit effet et c’est ce qui par ailleurs, m’a poussé à y jouer (en dehors de Slipdebain et de son martellement pour que je fasse des tests).

2 /5

Conclusion

Mais sérieusement ? Qu’es ce que c’est que ce jeu ? Qui est le public visé ? Les enfants ? Les adultes ? Les personnes qui veulent jeter leur argent et eux-mêmes par les fenêtres ?

Next up hero est un beat’em up répétitif où vous allez, en mode « no brain », dézinguer du mob à tour de bras sans réel but précis.

Son manque d’exigence et sa répétitivité ne valent pas que l’on s’attarde plus que quelques heures dessus. C’est d’un ennui mortel où seul les plus courageux d’entre nous se relèveront.

9 /20


Copyright © 2014 Timber HTML Template. All Rights Reserved.