Test Absolver

Accueil / Absolver

05/2019

Gameplay

He ! Tu connais Asolver ?
Non ?

Mais siii ! Absolver, c’est ce jeu basé sur les arts martiaux où tu pourras devenir le plus grand des maitres chinois !


Vous débuterez votre aventure en choisissant quatre critères de personnalisations pour votre avatar : Votre origine (définissant votre couleur de peau), votre genre (homme/femme), vos cheveux (faites votre choix parmi des coupes plus qu’hideuses) et votre couleur de cheveux.

Ensuite avant de commencer, vous devrez faire votre choix entre trois classes :
Forsaken : Pas facile d’utilisation, mais qui permet en revanche de parer les attaques venant de gauche et de droite et de ce fait, d’étourdir brièvement votre opposant. Le style de combat Forsaken vous demandera de la rigueur dans votre positionnement.
Windfall : Plus simple d’utilisation et plus subtile que Forsaken, elle vous permettra d’éviter les attaques venant de gauche et de droite, mais aussi les attaques venant d’en haut et d’en bas, ce qui ralentira brièvement l’attaque adverse.
Kahlt Method : Pour les feignants ou les casus (non, Slipdebain ne joue pas avec cette classe), elle permet de parer en toutes circonstances, quelle que soit la direction que vous choisirez, ce qui vous permettra en plus de ça, de légérement vous soigner. Néanmoins, même si sur le papier cette classe parait être très bien, je la trouve, pour ma part, en dessous des deux autres.

Chaque classe a un deck d’attaque qui lui est propre. Si par malheur vous aimez la capacité d’une classe mais préférez le deck d’attaque d’une autre, ne vous inquiétez pas, car sur le long terme, vous pourrez débloquer les attaques qu’il vous manque ainsi que les classes.

Toutes les classes ont les mêmes attributs :
Force : Augmente les dégâts dépendant de la force.
Dextérité : Augmente les dégâts dépendant de la dex.
Vitalité : Augmente votre santé maximale.
Résistance : Qui n’a aucun rapport avec votre défense, mais qui augmente votre endurance maximale (c’est votre stamina. Elle augmente le nombre d’attaques que vous pourrez porter à l’ennemi, ainsi que les attaques que vous pourrez encaisser sur votre garde).
Volonté : Augmente la quantité de tension accumulée dans un éclat en utilisant avec succès une capacité défensive (évitement, parade, etc). Vous commencerez le jeu avec deux éclats. En gagnant des niveaux vous pourrez en obtenir jusqu’à cinq. Ces éclats vous permettront d’utiliser des pouvoirs en combat en appuyant sur la touche de votre pad gauche ou droit. Il y a onze pouvoirs à trouver/débloquer. Certains utilisent deux éclats et d’autres en utilisent trois.
Mobilité : Elle s’améliore ou se détériore avec les équipements que vous porterez. Tout au long de votre aventure, vous allez trouver divers équipements. Ces équipements vous permettront d’avoir de la défense pour ce qui est contondant et tranchant.
Il y a neuf emplacements de protection : Tête, coudes, épaules, torse, veste, mains, ceinture, jambes et pieds. Chaque équipement à un poids qu’il lui est propre. Plus vous serrez lourd, moins vous serrez vif, moins vous taperez fort et moins votre endurance se rechargera vite. Quand vous êtes à poil, votre mobilité est à 29, ce qui vous donnera une mobilité, dite, rapide. Si vous passez en dessous de 24,5, vous passerez en normal, et si vous passez en dessous de 14,5 vous passerez en lent.

Vous aurez encore deux classes à trouver/débloquer :
Style Stagger : autrement dit, la technique du bourré (ma classe préférée).
Elle permet d’esquiver un coup venant de la gauche ou de la droite tout en infligeant un petit coup de poing, ce qui vous permettra de casser l’enchainement de l’adversaire tout en plaçant le vôtre.
Incliner le stick droit vers le haut vous permettra d’envoyer une charge en avant vers l’ennemi. Ce coup est en auto-garde. Il vous permettra de prendre les dégâts tout en cassant le combo adverse.
Incliner le stick vers le bas vous permettra d’esquiver la plupart des attaques en infligeant un petit coup de pied. Il reste néanmoins peu idéal pour enchainer vos attaques justes après.
Faejin : (une classe beaucoup trop hybride à mon goût) La classe Faejin vous permettra d’avoir différentes techniques défensives. Les techniques se font en fonction de votre posture. La posture arrière vous permettra d’esquiver en inclinant votre stick droit à gauche, à droite, ou encore en arrière. La posture avant vous permettra de parer et de frapper du poing en inclinant votre stick droit, à gauche ou à droite.
Incliner le stick droit vers le haut permettra d’infliger un coup de poing léger, cassant les attaques en auto-gardes.
Incliner le stick vers le bas vous permettra d’infliger un coup de pied léger vers le bas, pouvant couper un combo adverse.
Vous pouvez changer de posture avec n’importe quel style de combat. Il suffit de maintenir la touche RT et d’incliner le stick droit dans une des quatre directions. En dehors du fait que cela soit plus que nécessaire d’utiliser le changement de posture pour la classe Faejin, ce changement  vous permettra aussi de débuter un combo ou de changer le type d’attaque en plein milieu d’un combo avec d’autres attaques de votre deck de combat. Cela peut être très utile en PVP, surtout si votre opposant a plus que lu vos enchainements.

Chaque classe à une affinité supérieure et inférieure avec ses attributs. Ceci est représenté par une notation allant de « A » à « E » selon les points de caractéristique que vous aurez placé (force, vitalité, dex, etc). Si vous changez de classe, vous ne ferez potentiellement plus les même dégâts ou vous n’aurez plus la même santé maximale.

A chaque niveau sup, vous obtiendrez un point de carac. Monter ses niveaux est un aspect du jeu avec peu d’intérêt. Premièrement parce que même au niveau max (60) vous ne serez pas beaucoup plus puissant que les niveaux inférieurs (car un point dans une stat, est égale à quasi queudal, ce qui parait logique en terme d’équilibre). Deuxièmement, une fois un attribut monté à 20, vous prendrez très peu jusqu’à 25, et après ça, je ne vous fait pas un dessin. Au final, je suppose que la plupart des joueurs finiront avec leurs stats aux alentours des 20/25 par carac.

Maintenant que vous en savez tout plein, vous pourrez enfin commencer votre aventure !

Débutera alors, une pseudo cinématique autant inintéressante qu’énigmatique où l’on vous ferra porter un masque d’aspirant (ce n’est pas un jeu en VR), qui vous enverra dans un autre monde semé d’embuches (Enfin, ça sert surtout à cacher votre trogne, parce qu’en vue des futurs PNJ sans masque que vous allez croiser, il vaut mieux en avoir un).

Après ces belles choses, on vous enverra débuter votre quête au cassage de bouche en règle dans un tutoriel où l’on vous apprendra les touches ainsi que les bases de la baston.
X : attaques de bases.
Y : attaques alternatives.
Frapper avec une attaque vous sucrera un peu de stamina. Les attaques plus puissantes en sucreront évidement un peu plus. Sur votre barre de stamina vous pourrez apercevoir deux barres blanches. Une au-dessus et une en dessous. Si vous appuyer sur votre touche « X » ou « Y » à ce moment-là, votre prochaine attaque s’enclenchera plus vite et ainsi vous exécuterez vos combos beaucoup plus rapidement. En grande généralité appuyer sur votre touche « X » ou « Y » au moment de l’impact a tendance à fonctionner et donc à accélérer votre combo.
B : esquive (elle reste particulièrement anecdotique).
A : pour interagir avec les PNJ ou le décor.
RT : pour changer de posture en combinant avec le stick droit.
RB : pour verrouiller une cible. Resté appuyer sur RB et incliner le stick droit pour cibler une autre cible.
LT : pour parer les attaques ennemies.
LB : pour ouvrir un menu social.
La touche du pad gauche et droite : pour utiliser vos pouvoirs et vous donner un avantage dans le combat.
La touche du pad du haut : pour dégainer votre arme si vous en avez débloqué.
Le stick gauche : pour trottiner ou courir, si vous appuyez dessus.
START : ce qui vous ouvrira un menu avec plusieurs options.

Les options en appuyant sur « START » :
Rencontre : cela vous permettra de changer vos options de rencontre (si vous voulez jouer pénard ou croiser d’autres joueurs) ou tout simplement inviter vos amis.
Équipement : vous permettra d’équiper vos nouvelles parties d’armure et ainsi avoir jusqu’à trois sets de tenue pour changer en fonction de la situation. Vous pourrez équiper une arme et un pouvoir si vous en avez débloqué.
Méditation : ce qui vous permettra de placer vos points de caractéristique à chaque niveau obtenu dans les attributs précédemment cités. Vous pourrez partir en entrainement. Une fois dedans, vous pourrez, en appuyant sur la touche « select », modifier votre deck d’attaque avec vos nouvelles attaques préalablement débloquées. Vous commencerez le jeu avec quatre séquences d’attaques sur la touche « X », et par la suite, en débloquer jusqu’à douze en gagnant des niveaux de personnage. Vous pourrez modifier vos attaques alternatives qui resteront toujours au nombre de quatre. Vous pourrez aussi changer de classe, changer vos émotes, ou tout simplement voir le nombre d’attaques connues (débloqués) à main nue ou à l’épée, et voir combien il vous en reste en apprentissage. Il y a 121 attaques à main nue et 75 attaques à l’épée à débloquer (bon courage !)

Une fois le tuto terminé, il vous faudra toujours avancer tout droit pour arriver jusqu’à un autel. Les autels sont comme les feux de camp dans Darksouls (Quoi ? Vous ne connaissais pas Darksouls ? Mais ça sert à quoi que je m’emmerde à faire des tests ??? Pour la peine je vais me tatouer un feu de camp sur la raie !). Les feux de camp servent de point de contrôle et en vous y asseyant vous ouvrirez un menu qui vous proposera différentes options.

C’est parti pour du « tirait du 6 !!! »

Épreuve : On vous proposera deux manières différentes de vous mettre sur la gueule. En 1 contre 1 sous forme de duel parmi les nombreuses maps aléatoires, ou en 3 contre 3 pour jouer en domination (bon courage pour trouver du monde sur ce mode). Je précise que vous pourrez à tout moment vous mettre sur la gueule avec d’autres joueurs dans le monde ouvert, sans passé par le mode épreuve. En dernier, il reste le mode effondrement qui se débloque une fois que vous aurez fini le jeu.
Essence : Cette option vous permettra de dépenser des fragments (une monnaie qui sert aussi à teindre vos équipements) obtenus aléatoirement quand vous terrassez des ennemis. Dans ce menu, on vous proposera d’acheter de l’équipement, des armes et des pouvoirs.
École : Quand vous serez niveaux 50 d’épreuve, vous pourrez créer votre propre école et en devenir le mentor. Mais avant cela, vous pourrez commencer en étant élève d’une école d’un autre joueur.

Les mentors de leur école pourront proposer différents bonus :
Niveau 1 : Vous aurez droit au style de combat que le mentor a choisi, ainsi qu’à son deck d’attaque au corps à corps, et vous pourrez potentiellement progresser et obtenir les attaques qu’il vous manque. Il faut savoir qu’en PVE ou en PVP, les attaques que vous n’avez pas pourront être débloquées si vous les encaissez sur votre garde ou si vous utilisez au bon moment votre capacité défensive (esquive, parade, etc.)
Une petite jauge circulaire se remplira à chaque coup jusqu’à l’obtention. La progression de votre jauge sur les ennemis sera validée seulement si les ennemis sont terrassés.
Niveau 2 : Vous débloquerez le premier pouvoir de votre mentor.
Niveau 3 : Vous débloquerez le deck d’attaque à l’épée.
Niveau 4 : Le deuxième pouvoir de votre mentor.
Niveau 5 : Le deck d’attaque des gants de guerre.
Niveau 6 : Une épée cadeau.
Niveau 7 : Un masque cadeau.

Pour trouver une école, c’est simple. Il suffit de regarder le classement des meilleurs joueurs de cette saison. Les neuf meilleurs sont inscrits. Vous appuyez avec votre petit bouton « A » sur leur gamertag et on vous proposera automatiquement de rejoindre leurs écoles. Sinon la deuxième solution reste de taper dans « trouver école » un numéro au hasard. Par expérience, vous aurez à l’heure actuelle plus de chance de trouver des écoles entre 26000 et 27000. Si à la fin du jeu il vous manque la technique d’attaque « Calbot », cette petite cochonne d’école 69 vous la procurera.

Être élève pour une école à un gros inconvénient. Vous serez obligé de jouer avec le deck d’attaque et la classe de votre mentor pour gagner des niveaux de cette dite école.

Si vous vous bastonnez en épreuve et que vous gagnez avec ces deux prérequis, vous gagnerez 300 points de pex par prérequis. Si par contre vous perdez, alors vous gagnerez seulement 100 points de pex par prérequis. Il est très ennuyeux de monter une école avec un deck d’attaque ou/et une classe que vous ne gérez pas.

Si vous laissez une école en cours de leveling pour une autre, ne vous inquiétez pas, votre progression sera sauvegardée et vous pourrez la reprendre à tout moment.

Après que vous ayez bien posé votre popotin à l’autel, un PNJ en face vous attendra et s’impatientera (ça se voit sur son visage). Il vous expliquera qu’il faudra claquer quelques menus mini-boss et boss pour pouvoir ouvrir une porte qui mènera au boss final (waou !).

Presque tout le jeu est faisable en coop jusqu’à 3 joueurs, à l’exception des bosses (ceux à activer dans une brume) que vous serez obligé de friter en solo (C’est complétement con !). Jouer avec vos amis vous donnera un petit avantage sympathique, car une fois tomber au sol, ils auront 60 secondes pour vous réanimer.

Le monde ouvert d’Absolver est reparti en trois zones et chaque zone a ses propres quartiers.

Le PVE vous prendra au maximum deux à trois heures et malheureusement vous en ferez vite le tour.

Après cela, si le jeu vous a plu, il ne vous restera plus qu’à monter votre personnage au niveau max, débloquer de nouveaux équipements (il y en a étrangement beaucoup), débloquer un maximum d’attaques pour les faire goûter à vos adversaires en PVP et ainsi augmenter votre niveau d’épreuve, ce qui vous donnera accès, au fil des niveaux, à de nouvelles difficultés pour les bosses (dans la brume).

Chaque boss a deux nouveaux niveaux de difficultés. Les vaincre vous donnera deux nouveaux équipements. Il faut être niveaux 60 d’épreuve pour pouvoir faire tous les bosses dans toutes leurs difficultés.

Vous aurez encore une petite phase PVE dans le mode « effondrements » dans l’option Épreuve. Ce mode vous permettra d’abattre de nouveaux bosses. Gagner des niveaux de ce mode vous donnera accès à de nouveaux équipements et pouvoirs à acheter dans l’option essence à l’autel.

Une fois votre niveau de personnage à son maximum, vous continuerez à gagner des niveaux sous forme de prestige ce qui vous donnera un cristal par niveau.

Ces cristaux permettent de réinitialiser vos attributs, d’acheter des disques de faille (donnant trois équipements aléatoire), des émoticônes, des introductions de combat et même, de changer votre apparence.

5 /5

Esthétique

Soyons honnête, Absolver n’est pas un très joli jeu avec des textures qui sont parfois à la limite du ridicule. Néanmoins, on soulignera qu’avec peu de zone en PVE, ils ont réussi à avoir une belle diversité d’environnements.

Les attaques sont vraiment bien réalisées et sur le long terme, vos équipements vous permettront d’avoir une apparence correcte.

La création de personnage est très pauvre en contenu et je cherche encore l’intérêt d’utiliser des cristaux pour changer l’apparence de mon avatar.

3 /5

Fun

Malheureusement, si vous aimez passer de longues heures en PVE, vous n’allez pas vous amusez bien longtemps. En revanche si vous aimez être à la recherche du combo parfait et faire du PVP, vous en aurez pour votre argent. Bien-sûr encore faut-il trouver des gens pour goûter goulument à vos nouveaux combos.

3 /5

Ambiance

Une ambiance légère qui a un petit côté à la Darksouls. Tout cela mélangé à un fond sonore agréable sans pour autant vous extasier. En vue des nombreux styles de combats, j’aurai aimé quelques Niponeries.

3 /5

Conclusion

Malgré tout, j’ai vraiment aimé. Avec son gameplay convaincant façon Beat’em all 3D, Absolver peut être un bon jeu si l’on aime farmer et éclater des gens en PVP. En revanche, si ce que vous aimez surtout, c’est de passer de longues heures en PVE, alors, passez votre chemin, car son contenu est trop faible pour le payer au prix fort.

14 /20


Copyright © 2014 Timber HTML Template. All Rights Reserved.